Los Angeles ville de tous les paradoxes

2 janvier 2010
Auteur: admin

Los Angeles, ville de tous les paradoxes

Entre hyperconsommation et green Business, Los Angeles est encore indécise…

Ce qui frappe en arrivant à Los Angeles c’est la taille de la ville ! Elle s’étale sur plus de 150 km et le célèbre Sunset boulevard en fait déjà plus de 42 km ! Près de 17 millions d’habitants (en comptant l’agglomération) qui se déplacent toute la journée, sur les 850 km d’autoroutes qui sillonnent la ville, dans une région où la voiture est reine.

Pays de la consommation à outrance qui connait ses ruptures d’eau et ses blackout d’électricité. Ville où l’égo est maitre, où on vit dans le paraître mais où paradoxalement les initiatives du green business percent.

Il y a quelque chose d’étonnant à voir « Hollywood sign » affiché sur la colline de Los Angeles, depuis le site de l’Observatoire Griffith Park (rendu célèbre par James Dean où il s’est battu au couteau dans la Fureur de vivre) à la tombée du jour. Les américains sont nombreux à venir suivre le spectacle du coucher du soleil, magnifique, sur toute l’étendue de la ville, dans un site naturel, préservé, avec un coté qu’on pourrait croire « sauvage ».

vue sur Los Angeles depuis l'observatoire

Alors que sur Hollywood Boulevard, c’est la démesure. Les personnages costumés défilent ou attendent un cachet pour une prise de photos.

limousine hammer à Los Angeles hollywood bd

Au sol, les étoiles et les empreintes des célébrités s’accumulent et attirent les regards. Le boulevard est un défilé permanent de voitures. Là encore on est bien dans le paraitre, avec ces limousines Hammer dont la consommation d’essence dépassent les 20 litres/100 km.

Beverly hills

Le luxe s’affiche à Beverly Hills où l’on vient faire ses emplettes sur Rodeo Drive (y a comme un air de Pretty Women !).

plage venice beach lifeguard

Sur Santa Monica et Venice Beach on ressent davantage le melting pot, et l’influence « Européenne » Healthy : sur la plage le long du pacifique chacun pratique son sport (surf, rollers, vélo, volley, bodybuilding…;) ou tout simplement s’installe quelques instants tranquilles à taguer, à jouer de la musique… dans une ambiance hippies post 68. Un sentiment de légèreté mais toujours un centrage sur l’égo. C’est un spectacle permanent avec une concentration de marginaux et d’allées venues.

santa monica borne recharge voiture électriqueTiens une voiture électrique à la plage de Santa Monica, en train de se recharger à la borne…

Aussi vus les panneaux photovoltaïques sur les toitures, dans une ville et un État où l’activité s’y développe, à la pointe du high tech. Voir mon billet précédent sur panneaux solaires à base de feuilles de métal et d’encre électrique.

Même si c’est probablement ici que les technologies de demain vont naitre, la réalité ressemble davantage à un désastre écologique mais la route 66 est longue et le pire est à venir, à suivre…

route 66 santa monica

Lire d’autres articles sur Abonéobio sur les villes américaines, sur la consommation aux Usa et le développement du green business, dont l’activité liée aux panneaux photovoltaïques en Californie …

++ Des panneaux solaires à base de feuilles de métal et d’encre électrique
++ Utiliser les abris de bus pour produire de l’énergie à San Francisco
++ Green Building Council, le musée écolo de San Francisco
++ Du nouveau à L’Ouest : un bus hybride circule à San Diego
++ La main verte des stars bio people
++ Equiplanète : Abonéobio depuis San Francisco
++ Pourquoi Google investit dans l’énergie verte ?
++ Café et chocolat chaud à emporter, quid du recyclage des gobelets chez Starbucks
++ Bouteilles ou cups et gobelets écolos made in USA

Enregistrer

13 réponses à “Los Angeles ville de tous les paradoxes”

  1. sophie dit :

    Et pourtant, il font des effort comme tu le note si bien. voici les projets pour 2010 en Californie . Je lisais cela ce matin http://www.enerzine.com/14/8950+la-

  2. Merci Sophie pour le lien. effectivement la Californie ose se lancer un véritable défi (même si elle est en banqueroute…) et prévoit de soutenir financière une bonne cinquantaine de projets sur les 244 projets annoncés, pour produire jusqu’à 70.000 mégawatts (MW) d’énergie propre par an. Avec le soleil toute l’année, ça aide un peu 🙂

  3. Cathou dit :

    Grrrrrrrrrrrr : C’est pour les Barbies qui gloussent….

  4. Cathou dit :

    Je voulais préciser que je parlais du hummer limousine… en citant Barbie 😉

    nnn

    Je souhaitais vous faire partager une info, qui pourrait vous intéresser, en effet, il existe un écovillage » Bimini Place, au coeur de la mégapole de Los Angeles.

    nnn

     » En passant le seuil du 117 Bimini Place, au coeur de Los Angeles, on entend un coq chanter. A l’arrière du petit immeuble début du XXe siècle, il y a un jardin. Et une petite dame en pantalon et gros pull sombres, aux cheveux gris, aux yeux bleu ciel, qui sourit en guise de bienvenue. C’est Lois Arkin, la fondatrice de l' »écovillage » de Los Angeles, le seul au monde sans doute situé au beau milieu d’une mégapole.

    nnn

    Faire visiter les lieux fait partie de ses habitudes. « Notre objectif est de démontrer qu’on peut vivre mieux, tout en limitant son impact sur l’environnement, explique-t-elle. Nous pensons qu’il est préférable de changer notre propre comportement avant d’expliquer aux autres quoi faire. » Quand elle était jeune, Lois, 71 ans aujourd’hui, a connu la vie que mènent la plupart de ses compatriotes. « J’avais une grande maison, deux voitures, deux chiens et un mari. » Son divorce l’a conduite à « tout réévaluer : cette vie centrée sur les biens matériels ne me réussissait pas ».

    nnn

    Le 117 Bimini Place ne ressemble pas aux écovillages célèbres de Bedzed à Londres, ou de Fribourg en Allemagne, flambant neufs et bardés de technologies innovantes. Lois et le petit groupe d’architectes et d’écologistes qui ont fondé l’endroit avaient pourtant ce genre de projet en tête quand ils se sont lancés dans cette aventure, au début des années 1990. Ils avaient même repéré un terrain en banlieue pour bâtir leur cité idéale. En 1992, les émeutes consécutives à l’acquittement des policiers qui avaient tabassé Rodney King ont changé leurs plans. « Le quartier avait été ravagé par les flammes, tout le monde partait, raconte Lois. Nous avons eu l’opportunité d’acheter un bâtiment ancien pour pas cher, un taudis que nous avons entièrement rénové. »

    nnn

    L’immeuble compte aujourd’hui 35 habitants. Les appartements, des studios ou des deux-pièces, sont loués pour 450 dollars par mois (près de 280 euros), moitié moins cher que la normale. Quand on emménage ici, la vie de tous les jours change. « L’idée, c’est que les gens économisent au maximum, explique Lara Morrisson, 57 ans, la directrice du site. Mais on ne tient pas de statistiques. » Le simple fait d’habiter en centre-ville et en appartement réduit considérablement les besoins en eau et en énergie par rapport à la moyenne américaine : pas de longues distances à parcourir, pas de vastes pièces à chauffer ou à climatiser, pas de pelouse à arroser. Avec 20 tonnes de CO2 par an et par habitant, les Américains sont parmi les plus gros pollueurs au monde.

    nnn

    Les logements comportent en outre tout l’attirail du parfait écologiste : chasses d’eau économiques, ampoules basse consommation, poubelles sélectives. Chacun alimente le tas de compost du jardin. Le sol de l’escalier est fait de pneus recyclés, les dalles de moquette viennent de chez InterfaceFlor, une entreprise qui met en pratique les principes de l’économie circulaire : elle loue les dalles et les remplace quand elles sont usées, afin de les recycler. Les légumes et les fruits sont achetés en gros à un producteur du marché biologique de la ville. Trois appartements seront bientôt alimentés par des panneaux solaires.

    nnn

    Le plus gros sacrifice, c’est sans aucun doute la voiture. S’en passer dans l’immense Los Angeles, c’est comme se priver de vélo à Pékin ou de métro à Paris. Du fait de la faible densité de l’agglomération, les transports en commun sont inexistants. Et malgré l’omniprésence d’autoroutes larges comme des pistes d’aéroport, les 20 millions d’habitants passent des heures chaque jour dans les embouteillages.

    nnn

    Ici, tout le monde roule à vélo. « Nous voulons faire de Los Angeles un endroit plus durable, explique Ron Milam, un militant de la bicyclette. La ville est idéale pour le vélo, c’est plat et les rues sont très larges. » Tous les locataires du 117 Bimini Place sont très admiratifs du Vélib’ parisien. Ils ont des ordinateurs et Internet, mais pas la télé. « La plupart des gens sont conscients désormais de la pollution de l’air et de l’eau, mais ils n’ont pas encore réalisé que la publicité est une forme de pollution de l’esprit », regrette Lara.

    nnn

    Chaque dimanche soir, les locataires se réunissent autour du dîner communautaire. Chacun apporte un plat – personne n’a amené de viande. Autour de la table, il y a des étudiants, des musiciens, des militants associatifs, un garagiste, une urbaniste, un électricien, un informaticien. La moyenne d’âge tourne autour de 30 ans. « Je vis ici parce que je refuse le modèle de vie à LA, raconte David Auerbach, étudiant en physique. Tu es coincé dans ta banlieue, puis coincé dans ta voiture, puis coincé dans ton bureau. »

    nnn

    Les habitants doivent participer à la gestion de l’écovillage, débattre des aménagements, des nouveaux membres. « C’est contraignant et parfois ça donne lieu à des conflits, mais ça nous rappelle que nous sommes des êtres humains », estime David. La procédure pour emménager comprend pas moins de quatre votes. « C’est normal, estime Kathy Hill, une impétrante. On peut facilement se tromper sur les gens, et c’est difficile de faire partir quelqu’un. » Et vu le prix des loyers, les candidats sont nombreux.

    nnn

    Le 117 Bimini Place tente d’avoir un impact sur le quartier. Ses habitants ont fait changer le revêtement du trottoir, pour récupérer l’eau de pluie et la purifier avant le retour à l’océan. Une centaine d’arbres fruitiers ont été plantés dans le quartier, malgré l’opposition des autorités de la ville – un passant pourrait glisser sur un fruit et faire un procès.

    nnn

    Ses habitants voient avec satisfaction des initiatives similaires se multiplier dans le monde, au sein du Global Ecovillage Network (GEN), créé après le Sommet de la Terre de Rio en 1992. Mais eux-mêmes ne cherchent pas à grossir. Plutôt à « inspirer ». « Entre notre mode de vie et celui de l’Amérique moyenne, il y a un gouffre, reconnaît Ron. Mais entre les deux, il y a des centaines de milliers de personnes qui cherchent des alternatives. »

    nnn

    Source : LE MONDE | 25.04.08 | 15h53 • http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHAT

  5. @ Cathou…Merci pour la précision sur les barbies ;).

    Je ne connaissais pas l’existence de cet éco village, dommage sinon j’aurais bien faire un détour pour y jeter un oeil. Par contre je n’ai pas trouvé dans quelle zone de Los Angeles ça se situe ? (venice beach, downtown, pasadena, griffith park, Beverly hills, Culver city, Fullerton, Montebello,  …). C’est clair en tout cas que le fait de renoncer à la voiture dans une telle ville gigantesque sans réseau performant de transport en commun devient un réel défi (y a quand même un métro et des bus, mais c’est pas très safety !). En cherchant sur le net je suis tombée sur cet article http://www.laecovillage.org/brochure.html Il existe d’autres projets d’écovillages, donc à suivre avec intérêt ;=)

  6. Cathou dit :

    Kook Laurence 🙂

    nnn

    Le lien que tu cites est le fameux 117 Bimini Place, soit le Los Angeles Eco-Village qui se situe à K-town (Koreatown @ LA) tu peux consulter leur blog ici (en anglais + carte Google Map) : http://laecovillage.wordpress.com/a

    nnn

    Ayant passé quelques étés à Los Angeles, en échange/famille d’accueil, je n’ai jamais réussi à m’adapter à la mentalité des déplacements en véhicules pour aller chercher un DVD, pour aller à la plage, pour faire son shopping, et j’en passe : la vérité, c’est que une famille de 4 personnes = 4 voitures ! Il faut rouler doucement car limitation de vitesse oblige… donc, tu peux imaginer, par ex. les distances que je parcourais, lors de mes temps libres, pour visiter la mégapole en bus.

    nnn

    Le gouverneur de Californie (Terminator) et l’environnement ont désormais un allié fort à la Maison Blanche, en faveur d’une réduction des émissions de CO2 des automobiles (Ndlr : la Californie est la 12ème source de GES sur Terre, et 41% de ces émissions sont causées par les transports). So wait and see.

    nnn

    Aussi, je peux comprendre que certains écologistes from LA souhaitent vivre au travers d’un mode de vie alternatif, plus calme et serein, à leur image =) soit le partage… EN AGISSANT LOCALEMENT.

    nnn

    Mont point de vue : j’accroche plus avec la ville de San Francisco 😉

  7. sex cams free dit :

    Thanks for the auspicious writeup. It actually used to be a leisure account it. Look advanced to far brought agreeable from you! However, how could we keep up a correspondence?

  8. You can certainly see your expertise within the article you write.
    nThe world hopes for even more passionate writers like you who are not afraid to say how
    nthey believe. At all times go after your heart.

  9. ??? dit :

    ?????amazon??????????????

    nnn

    ???????????????????????????????????????????
    n???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
    n???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
    n??????????????????????????????????????????????????
    n????????????????????????????????????????????????

    nnn

    ?????Amazon???????

    nnn

    Amazon??????????????????????????????Amazon?????????????????????Amazon.co.jp?????????????????????????

    nnn

    ?????10,000???Amazon????????????????????????amazon??????????10,000???????????????????

  10. shopping blog dit :

    Woah! I’m really enjoying the template/theme of
    nthis site. It’s simple, yet effective. A lot of times it’s tough
    nto get that « perfect balance » between usability and
    nvisual appeal. I must say you’ve done a fantastic job with this.
    nIn addition, the blog loads very fast for me on Opera.
    nOutstanding Blog!

  11. Learn the law dit :

    Hi there friends, how is the whole thing, and what you desire to say concerning
    nthis post, in my view its in fact remarkable in favor of me.

  12. sbobet casino dit :

    Hey I know this is off topic but I was wondering if
    nyou knew of any widgets I could add to my blog that automatically tweet
    nmy newest twitter updates. I’ve been looking for a plug-in like
    nthis for quite some time and was hoping maybe you would have some
    nexperience with something like this. Please let me know if
    nyou run into anything. I truly enjoy reading your blog and I look forward to
    nyour new updates.

  13. facebook.com dit :

    Your style is so unique compared to other folks I have read stuff from.
    nThank you for posting when you have the opportunity, Guess I will just bookmark this site.