La maladie de Lyme transmise par les tiques dans la nature

Auteur: admin

Avec les beaux jours, on se dit qu’une ballade en famille dans la nature c’est plutôt sympa. Sauf que les tiques rodent dans certaines régions et que depuis 2 ans de plus en plus de personnes contractent la maladie de Lyme. Transmise par les tiques quand on s’assoit dans l’herbe ou qu’on se promène en forêt, elle a de terribles conséquences quand elle n’est pas détectée suffisamment tôt. Elle semble être la maladie infectieuse dont la croissance est la plus rapide dans le monde. Certains experts aux USA pensent qu’un américain sur 15 est déjà atteint. En France, on a surtout parlé de l’Alsace et du sud Ouest mais elle semble désormais présente dans toutes les régions.

Maladie de Lyme
Pour l’éviter il faut d’abord se couvrir au maximum toutes les parties du corps. Il est possible de recourir en prévention à l’usage d’huiles essentielles (HE lavande bio, lotion bio timoustic, Huile essentielle bio d’Eucalyptus citronné …) : une goutte à l’intérieur des poignets et des chevilles, et au niveau de la nuque (attention à l’usage chez les enfants en bas âge). L’huile d’Andiroba est utilisée aussi en Amazonie traditionnellement pour faire fuir les insectes piqueurs.

Et surtout, il faut vérifier dans les 4-5 heures suivant une possible exposition, en observant certaines parties du corps directement (intérieur du haut des cuisses ou bas des jambes, en particulier, mais aussi les plis et le cuir chevelu) ou après une douche ou hammam (la chaleur faisant ressortir les tiques !) et il faut retirer les tiques et les larves au plus vite ( en enlevant bien la tête et sans éther) pour réduire les risques de contamination !

Voici la description de la maladie sur le site de l’institut Pasteur:
 
« L’homme contracte la maladie dans l’environnement forestier, où se trouvent préférentiellement les tiques vectrices et leurs hôtes. L’évolution clinique, en l’absence de traitement, comporte trois stades. Le premier se caractérise par une inflammation de la peau nommée érythème migrant (plaque rouge s’étendant rapidement), véritable marqueur de la maladie, parfois associé à des manifestations générales. En l’absence de traitement, peuvent apparaître au cours du second stade : des manifestations neurologiques (radiculite, paralysie faciale, méningite), des manifestations rhumatologiques avec des arthrites inflammatoires, ou plus rarement des manifestations cardiaques, cutanées (lymphocytome cutané bénin). Le troisième stade, plus tardif, comprend des manifestations cutanées (acrodermatite chronique atrophiante), neurologiques ou articulaires.

Comment se fait on piquer?

C’est une bactérie nommée Borrelia burgdorferi qui nous donne la maladie de Lyme, après la morsure d’une tique qui a été contaminée. Il suffit parfois juste de se frotter à un feuillage où une tique contaminée est présente. C’est surtout entre le printemps et l’automne que le risque est maximum.

Comment la contamination se propage?

La bactérie circule par le biais des tiques qui se nourrissent sur un animal contaminé ( souris, oiseaux, écureuils, …). Ensuite quand le tique attaque l’humain, la bactérie pénètre dans l’organisme. Les chiens et chats se font aussi piquer et peuvent ramener les tiques infectées à la maison (mais à priori ils ne peuvent pas contaminer directement les humains ?). Il est donc essentiel de traiter les chiens et chats contre les tiques, par des pipettes à bases d’huiles essentielles ou par un préventif insectes en spray

Comment soigner la maladie de Lyme?

Pour le traitement, il faut déjà être sur du diagnostic. Il faut une ordonnance du médecin traitant pour une sérologie maladie de Lyme – Western blot. Sur internet certains patients évoque le laboratoire (Laboratoire Schaller, 16 rue Oberlin, 67 000 Strasbourg / Tél : 03 88 36 80 88) qui envoie un kit pour la sérologie de la maladie de Lyme avec un tube à essai à remettre lors de la prise de sang. Le tube rempli de sang est ensuite à retourner au labo par la poste. Résultats par courrier entre 8 à 15 jours plus tard.

Seul votre médecin vous conseillera. Sur internet, les forums évoquent des traitements utilisés par certains patients (mais je n’irais pas plus loin car je ne suis pas médecin !) :

  1. protocole de Nutrivital à base de Tic Tox
  2. SAMENTO ou griffe du chat
  3. traitement homéopathique à base de borrelia 200 k, 1000 k, 10 000k
  4. Le bois de velours
  5. Cumanda extrait à partir de l’écorce d’un arbre d’Amazonie et utilisé traditionnellement par les Indigènes

Si vous voulez en savoir plus, il existe un livre dédié à cette maladie, à son évolution, avec des témoignages de malades et médecins (je précise que je ne l’ai pas lu) : « les lymés sont parmi vous », aux éditions Atlantica. Le but de l’auteure Sylvie Pujol, et de l’association « France Lyme » dont elle fait partie, est qu’aujourd’hui plus aucune personne reste dans l’ignorance et la solitude de cette maladie. Elle souhaite que tous les médecins communiquent sur les nouveaux traitements dispensés par l’hôpital de Garches ou de Strasbourg, et que la mise en place de médecins réseau puisse naitre. L’association travaille actuellement sur un projet de mallettes pédagogiques et la réalisation d’un court métrage.

A consulter aussi ce site internet qui regroupe des témoignages intéressants victimes de la maladie de Lyme : http://www.lesnympheas.org/descripmal.htm

Avez vous été touché par cette maladie ? Quels sont vos symptômes ? Ou quelles sont vos astuces pour prévenir ?

Lire d’autres articles sur abonéobio, le blog du bio sur l’usage de produits bio et naturels en prévention pour éviter d’attraper des maladies ou pour soulager, sur les sujets tabous qui concernent notre santé et sur lesquels l’information permet aussi une meilleure protection :

Mise à jour de l’article le 14/03/2012:

  • le Tic toc : est retiré du marché par décision du 1er janvier de l’Afssaps : « L´« erreur » de Bernard Christophe est d´avoir introduit l´huile essentielle de sauge officinale dans sa préparation, mais c´est aussi d´avoir redécouvert ses vertus pour une maladie émergente puis adapté une posologie par le biais d´un protocole pour les malades. Or, toute allégation thérapeutique doit faire l´objet d´une demande d´autorisation de mise sur le marché. Bien que naturelle, l´huile essentielle de sauge, en tant que produit toxique, ne pouvait échapper à cette règle en France » (cf article sur ouvertures.net)
  • « Par arrêté préfectoral, l´autorisation de fonctionnement du laboratoire Schaller, installé à Strasbourg, vient d´être suspendue pour non respect de la réglementation sur diverses normes mais aussi pour le motif suivant : « Diagnostic de la maladie de Lyme par biologie moléculaire non validé, non conforme aux recommandations officielles en vigueur ». En savoir plus : http://ouvertures.net/portail/l_id.asp?doc_id=598

++ L’été et ses moustiques, comment s’en débarrasser et soulager les piqures ?
++ Les pesticides prochain scandale sanitaire ?
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ En 25 ans les cancers ont doublé ! Du bio dans l’assiette et sur la peau
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ Le phénoxyéthanol, un éther de glycol à éviter dans les cosmétiques

++  Eau et cancer : quelle eau boire ?
++  L’alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber
++ Manger bio pour lutter contre le cancer du sein
++ Les polluants au quotidien à la maison
n++ Nos enfants nous accuseront
++ Cosmétiques pour bébé : prudence !
n++ Manger moins de viande, mieux pour la santé, mieux pour la planète
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
n++ la pollution nous ronge au quotidien
n++ Bien choisir son huile essentielle

17 réponses à “La maladie de Lyme transmise par les tiques dans la nature”

  1. Djil dit :

    Bonjour
    nPar hasard , je tombe sur ces conversations.
    nil se trouve que pour toutes maladies et notamment celle de Lyme , il est important d’avoir une bonne micro-circulation pour qu’il y ait le plus possible de capillaires qui fonctionnent correctement afin d’acheminer les médicaments, les nutriments,……. partout dans le corps et aussi d’éliminer déchets, gaz carbonique……
    nBon courage à ceux qui souffrent de cette maladie.
    nwww.therapie-bemer.fr

  2. Merci Raffa. Autre lien intéressant http://www.ouvertures.net/portail/l_id.asp?doc_id=599 la sérologie n´est pas suffisante pour diagnostiquer une maladie deLyme. Il est avéré scientifiquement que l´on peut retrouver la présencede la bactérie après une mise en culture, et ce malgré un testsérologique négatif »

  3. raffa dit :

    Pour info
    nBorréliose de Lyme, la maladie qui divise le monde médical http://ouvertures.net/portail/l_id….

  4. Merci Diapason pour votre témoignage. On sent bien à vous lire combien cette maladie prend votre énergie et vous laisse dans le doute. Le mental est toujours important quoi qu’il arrive. Entourez vous de gens qui vous font du bien; accordez vous tous les plaisirs qui vous réconfortent. On vous envoie plein d’ondes positives pour vous soutenir.

  5. diapason dit :

    On m’a également détecté la maladie de Lyme. J’étais déjà sous controle médical depuis 2006 après détection d’un neurinome de l’accoustique qui m’a oté l’audition à droite( irréversible); il y a deux ans j’ai vu apparaitre un erythème sur la main droite et j’ai fait des examens qui n’ont rien donné; j’ai pensé que cela pouvait venir du neurinome et ne me suis guère inquiètée. Mon chirurgien (celui qui controle le neurinome mais ne m’a pas encore opérée car celui-ci est stable) m’a envoyée chez une collègue de St Louis car m’a main l’inquietait…pour cause, suite à deux prises de sang on a confirmé la maladie de Lyme. Depuis j’ai eu 4 semaines d’antibiotiques à 3 gr par jour qui ont généré une intense fatigue, la survenue de micoses au pied, l’impact supposé de la piqure est apparu sur la jambe opposée à l’érythème qui lui a presque disparu…mais je me sens comme un légume, pas d’énergie, envie de chialer alors que ce n’est pas ma nature …bref en plus on va sur internet et l’on se dit « est-ce qu’il y a de l’espoir ou je suis fichue?
    nSi quelqu’un pouvait d’expérience me redonner l’esprit de lutte, merci d’avance.

  6. Merci Danièle pour votre témoignage. Bon courage pour continuer à lutter et profiter de la vie.

  7. daniele dit :

    bonjour,,maladie de lyme depuis plus de 5 ans,souffrance,douleurs,fatigue,au quotidien,états dépressif,par période,je pense qu’ il n y a aucun traitements pour nous,quelques fois j arrive mème pas a ouvrir un bouchon d un tube d homéopathie,pas de force,faut s accrocher a la vie,pour vivre sa,j ai 52ans,courage ,combats a tous ceux qui souffre

  8. Marianne > je ne suis pas médecin, je me garderais bien de répondre sur le fond. Par contre je comprends en tant que patient victime qu’on puisse avoir envie de tester des produits si ceux ci ont pu apporter un soulagement à d’autres.

  9. Marianne dit :

    Si vous voulez que votre article ait de la crédibilité, merci de ne pas citer le Laboratoire dont vous donné les coordonnées, et d’ôter les « prétendus » remèdes conseillés : le Tic Tox vient d’être suspendu à la vente
    n »L’Afssaps constate que ce produit fait l’objet de promotion vantant ses effets thérapeutiques alors qu’il n’a pas d’autorisation de mise sur le marché (AMM) au titre de médicament et qu’il présente en outre des « risques de neuro-toxicité », même pris sur une courte durée par voie orale. »

    nnn

    Je tiens donc à vous signaler qu’il existe un centre nationnal de référence pour les Borrelia qui est bien plus qualifié pour faire ces analyses.

  10. véro dit :

    j’ai eu exactement la même chose es tu guéri merci

  11. Merci Agnès pour le partage de ce témoignage

  12. Agnès dit :

    Bonjour,
    nattaquée à deux reprises par des tiques il y à 8 puis 6 jours en forêt, j’ai eu une réaction si étrange que j’ai pris au plus tôt un RV chez un médecin de médecine tropicale afin d’être prise au sérieux : cercle parfait, très blanc, étrange, sans bouton,dur et gonflé sur la jambe (sans présence de tique à cet endroit-là) , puis tache rouge à l’intérieur, s’élargissant dans les 2 jours, démangeaisons terribles (diagnos- tiqué…erythème migrant), fatigue, fièvre légère, espèce d’état grippal.
    nJ’ai été mise sous antibiotique pendant 20 jours et également pour prévenir les micoses dûes au traitement long ont été ajoutés :
    nfungizonze + ultralevure 50 – 3 gélules 3fois/jour
    n+ nettoyage des dents et bain de bouche au bicarbonate de soude 3 fois/jour.
    nSous antibiotiques très rapidement (6 jours maxi après ‘l’attaque’), je suis néanmoins très fatiguée.
    nJuste un témoignage. Agnès.

  13. France Lyme dit :

    Juste pour signaler que l’association France Lyme ne cautionne en aucun cas les examens dispensés par le laboratoire cité, pas plus que les supposés traitements cités dans votre article. Les maladies à tiques sont des maladies sérieuses qui méritent d’être prise au sérieux et qui nécessitent des prescriptions de véritables spécialistes (et il y en a peu en France…).

    nnn

    @Marie Pierre : vous confondez la méningo-encéphalite à tique et la maladie de Lyme. À l’heure actuelle, il n’existe aucun vaccin.

  14. @Maminou > vraiment désolée pour cette souffrance qui s’est installée à cause de la maladie de Lyme. Au niveau des traitements, peut être pouvez vous partager vos tentatives, vos échecs ou réussites pour soulager, apaiser les symptômes ? L’expérience et les pistes déjà explorer sont importantes aussi pour avancer

  15. maminou dit :

    maladie de lyme—atteinte depuis+de 5ans il est en effeturgent d,en parler autour de soi–et je le fais chaque fois que j,en ai l,occasion
    ntoute une carriere hospitaliere,et a la retraite cette horrible bestiole a perturbée le temps de vie qui me reste!!!–je me suis senti tellement mal que j,en garde
    nune angoisse obsestionnelle autant pour moi que pour mes chats(j,en ai retiré+d,une 10aine depuis mars) y aurail il + de tiques ,maintenant??qu,autrefois??,manque t,il 1 maillon de la chaine(pesticides?,insecticides??
    nfaire 1 campagne d,information pou le particulier comme pour les medecins!!!serait utile(car il est vrai que l,on ne se sent pas etayée dans les soins au cours de cette maladie–bien mal connue!!

  16. Marie Pierre dit :

    Il est possible de se faire vacciner en France. Mon Pediatre me l a propose pour ma fille qui a été 2 mois sous antibiotiques l’été dernier a cause d’ une piqure de tique. Le vaccin est très courant en Suisse et en Allemagne ou les tiques sont bien plus dangereuses .