Marika Latzko et Bobo planète Femme formidable à Angers

Auteur: admin

Lancée par le magazine Femme Actuelle, la 5ème édition du grand prix des Femmes formidables met en valeur des initiatives de femmes engagées. Parmi les finalistes sur 200 candidatures, Marika Latzko et son association Bobo planète. Basée à Angers, Bobo Planète, est une association d’éducation à l’environnement qui anime des ateliers pédagogiques dans les écoles primaires de la région Pays de la Loire (auprès d’enfants de 3 à 7 ans ) pour soigner les « bobos » de notre planète victime du réchauffement climatique. Ces animations permettent la construction de projets d’école autour de l’Environnement. L’association était aussi présente à Ecolobio

n

nA partir d’objets recyclés, et grâce à sa formation initiale de styliste, Marika a démarré ce projet Bobo Planète en créant des déguisements pour enfants avec des briques de lait, des bouteilles de plastique, …Le discours s’est installé sur l’intérêt du recyclage des déchets, mais aussi la maitrise des ressources (eau, matières premières, …) et de l’énergie.

nQuant au nom, c’est les enfants d’une classe de CP qui l’ont inspiré, ils voulaient guérir les »bobos » de la planète. Marika a quitté son job pour se lancer dans la création de cette association en 2005. Bravo pour son action et on croise les doigts pour la finale !
n
nVoir la fiche de Marika Latzko sur le site de femme actuelle. Vous pourrez soutenir son action en votant pour elle dès le 28 octobre et en partageant aussi l’info autour de vous. Remise des prix le 25 novembre et à la clé une enveloppe de 60 000 euros répartie entre ces 10 finalistes.
n
nLire d’autres articles sur aboneobio le blog du bio sur Marika Latzko et l’association Bobo Planète, sur les femmes et entrepreneuses engagées qui sont récompensées par des prix en lien avec l’écologie, le développement durable, sur les femmes qui entreprennent à Angers, sur les outils de sensibilisation des enfants aux enjeux de notre planète, au recyclage des déchets pour limiter la pollution, …
n
n++ 8 lauréates Prix des Femmes pour le Développement Durable
n++ Le Trophée de la Femme de l’Environnement 2010 à une Architecte Durable
n++ Qui sera la Miss Bio 2010 ?
n++ Le guide des Mompreneurs : Ma boîte et mes enfants d’abord par Valérie Froger
n++ Elisabeth Laville, madame Développement Durable
n++ Abonéobio dans le courrier de l’ouest : la mampreneur angevinen++ Comprendre le développement durable en vidéo
n++ Le Tour de France du développement durable
n++ Sondage les femmes et le développement durable
n++ Abonéobio candidat aux Prix Entreprises et Environnement
n++ La mallette biodiversité compète la série le développement durable et moi
n++ Abonéobio candidat aux Trophées de la Responsabilité Globale
n++ e-graine sensibilise les plus jeunes aux enjeux du Développement Durable
n++ Severn, la voix de nos enfants, film de Jean Paul Jaud
n++ Aboneobio est Entrepreneur d’Avenir

2 réponses à “Marika Latzko et Bobo planète Femme formidable à Angers”

  1. Laurence-Aboneobio dit :

    Il existe un différent entre deux structures Bobo Planète  et Bobo la Terre qui se gère actuellement d’un point de la propriété intellectuelle par avocats interposés.

  2. LEBIGOT dit :

    LETTRE OUVERTE de Alain Lebigot et de Bernard Le Reün
    nAuteurs, créateurs, dessinateurs du projet ayant la dénomination « Bobo la Terre et du personnage du même nom ». Projet créé en juin 2008.
    nBobo la Terre est un personnage de BD publique emblématique du Grand Vendômois en Loir et Cher. Il tenait à rendre publique les informations portées à son égard, dans cette affaire de nom, afin que chacun puisse se faire son avis.

    nnn

    à Bobo Planète Association Bobo Planète 13 rue Saint-Exupéry F-49100 ANGERS 09 71 22 56 93 http://www.boboplanete.fr secretariat@boboplanete.fr en réponse à cette lettre envoyée par des juristes spécialisés en marque industrielles.
    nTexte intégral.
    nObjet: Affaire BOBO PLANETE c/ BOBO LA TERRE
    nMarque BOBO PLANETE n° 06 3 416 741
    nMonsieur,
    nNous revenons vers vous concernant ce dossier, pour vous confirmer, dans un
    npremier temps, que la dénomination BOBO PLANETE a fait l’objet d’une
    nprotection à titre de marque. Vous trouverez à cet effet une copie de celle-ci.
    nIl convient de savoir qu’une marque est protégée non seulement en cas de
    ncopie mais également en cas d’imitation.
    nOr, les signes BOBO PLANETE et BOBO LA TERRE ont en commun
    nl’attaque BOBO, laquelle est associée aux termes PLANETE et LA TERRE
    nintellectuellement très proches.
    nLa similitude entre ces signes a, par ailleurs, entraîné une confusion entre
    nvotre association et celle de notre Cliente.
    nSuite à une conversation téléphonique et au regard des éléments ci-dessus,
    nvous nous avez indiqué que l’association était disposée à modifier son nom.
    nAussi, nous vous remercions de bien vouloir nous retourner un courrier signé
    nau nom de l’association reprenant les engagements suivants :
    n« Par la présente, l’association BOBO LA TERRE s’engage à :
    n- A compter du 1er janvier 2013 : cesser tout usage de la
    ndénomination BOBO LA TERRE ou toute autre
    ndénomination similaire et ce, afin d’éviter toute confusion
    navec l’association BOBO PLANETE ;
    n- A modifier le nom de l’association et ce, au plus tard le 1er
    njanvier 2013 en préfecture, le nouveau nom de l’association
    nne devant pas être similaire à la marque antérieure BOBO
    nPLANETE,
    n- A justifier de ce changement de nom auprès de l’association
    nBOBO PLANETE.
    nSignature du Président de l’association dûment autorisé »
    nNous restons donc dans l’attente de ce courrier ainsi que de la déclaration de
    nchangement de nom dès les formalités effectuées.
    nNous tenons par ailleurs à vous signaler qu’en l’absence du respect des
    nengagements indiqués ci-dessus, nous serons contraints de recommander à
    nnotre Cliente de porter cette affaire sur le terrain judiciaire et solliciter le
    nremboursement du préjudice subi.
    nEn vous remerciant de votre collaboration dans le présent dossier,
    nNous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments
    ndistingués. fin texte
    nD. LE GUEN et F. LAVAZAIS juristes spécialisés dans les marques industrielles.
    n« Maintenant, un peu de silence…
    nRetournons à l’école et souvenons-nous »
    n*« Un agneau se désaltérait dans le courant d’une onde pure
    nUn Loup survient à jeun qui cherchait aventure
    nEt que la faim en ces lieux attirait
    n« Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ? »
    nDit cet animal plein de rage !
    nTu seras châtié de ta témérité !
    n« Sire, répond l’agneau, que votre Majesté ne se mette pas en colère,
    nMais plutôt qu’elle considère que je me vas désaltérant, dans le courant,
    nPlus de vingt pas au-dessous d’elle !
    nEt que, par conséquent, en aucune façon, je ne puis troubler sa boisson !
    n« TU LA TROUBLES ! » reprit cette bête cruelle. »*
    n*Réf : Fable de Monsieur Jean de la Fontaine, amputée de quelques vers qui nous laisseraient dans sa « fin » une cruauté sans nom, une cruauté qui fait toujours pleurer les enfants !
    nMaintenant restons à l’école.
    nBien que la morale n’y ait plus cours, nous conclurons simplement en rappelant que, sans emprunter à qui que ce soit, ni même puiser dans des mots d’enfants, Bobo la Terre est né spontanément (de « Bobo la tête » évidemment) sans recherche d’antériorité ou autre dépôt de nom mercantile …..Tout bonnement parce qu’il est un « enfant de l’Agenda 21 du Pays Vendômois » !
    nIl semble se confirmer aujourd’hui que quelques-uns n’ont pas encore intégré cette notion basique.
    nRappelons donc que l’Agenda 21 est lui-même issu du Grenelle de l’Environnement, qu’il prône, entre autres, l’entraide, le partage, le don de soi, l’ouverture vers les autres, la tolérance ! Des notions que sont sensés pratiquer tous ceux qui s’engagent (bénévoles ou non) dans la voie du Développement Durable.
    nIl nous semblait même évident qu’il puisse y avoir un « Bobo panseur… un bobo penseur, un bobo siffleur de bonheur » dans chaque région pour une même action de communication auprès des enfants et des adultes.
    nReconnaissons tristement que c’est une belle utopie ! Il y aura toujours des gens pour mettre des hauts murs autour de « leur propriété »…d’autres n’ont pas de clôture et on peut voir jouer leurs enfants sur la pelouse…c’est comme ça ! Bobo la Terre n’a qu’un tort, en fait, c’est d’être réellement trop naïf et désintéressé ; il n’a ni avocat, ni salariés ! Il vit que par l’édition chaque année d’un Agenda traitant des problèmes de DD au travers de dessins humoristiques, soutenu par les collectivités locales.
    nLorsqu’il porte « la bonne parole » dans les écoles c’est pour distribuer ses Almanachs « gratuitement » faut-il le répéter ! Et s’il défend la Biodiversité, il lui échappe encore que cela comprend aussi les prédateurs de tous poils, les briseurs de « statues » qui sévissent un peu partout sur cette Planète.
    nChanger le nom d’un enfant dans sa quatrième année n’est pas chose aisée et laisserait des séquelles psychologiques et sans doute, lui autant que nous, en ressortirions également changés. Il aura perdu sa belle insouciance ; quant à nous…. ?
    nAlors, Bobo Planète, tu sais, tu aurais pu être un frère, un cousin, mais pas un indésirable, tu aurais pu lui laisser son nom, sa chance comme pendant ces quatre ans, alors qu’il s’appelait Bobo la Terre, il ne semblait pas te faire d’ombre, boire l’eau du robinet ou de la source peu importe…
    nBobo la terre, lui, aurait souhaité simplement changer le nom celui de son association, celle qui lui permet d’acheter ses chaussures, ses pantalons, enfin vivre comme un enfant de son âge… Si actuellement le président de… heu (j’ose plus le dire… de « Bobo la Terre ») a déjà envoyé la lettre recommandée qui accepte les demandes de l’association Bobo Planète, toi Bobo planète tu as encore le temps de prendre cette main tendue de Bobo la Terre, pour que les 1500 petits écoliers de CM2 du Vendômois ( en référence à la publication l’Info Valdem Junior ) retrouvent « leur marques » retrouvent leur ami Bobo la Terre celui qui d’un petit bonhomme plein de malice, qui se promène en Loir et Cher pour expliquer « comment ça marche ! Oui il est encore temps de prendre le chemin de la raison, celle du partage, enfin… « j’ vais pas t’ faire un dessin !
    nMaintenant il te restera cette solution finale expéditive, radicale, sans amour, sans humour, les solutions qui ne servent qu’à servir des intentions que nous ne pouvons comprendre !

    nnn

    *« Ce n’est pas nous qui faisons l’histoire, c’est l’histoire qui nous fait ! »
    n*Martin Luther King