Cosmétique toujours du plomb dans les rouges à lèvres !

21 février 2012
Auteur: admin

Se maquiller avec un rouge à lèvres qui contient du plomb vous y aviez pensé ? Déjà en 2007, sur les échantillons de rouges à lèvres testés aux USA, un tiers révélait un taux de plomb supérieur à 0,1ppm. Ce qui est donc supérieur au niveau autorisé par l’autorité de santé américaine FDA (Food and Drug Administration Américaine ) pour la présence de plomb dans les bonbons, sensé protéger les enfants d’une ingestion (et oui les enfants aiment goûter le rouge à lèvres de maman).

En 2011 de nouveaux tests sont réalisés par Frontier Sciences Global, Inc, un laboratoire privé basé à Seattle, et cette fois l’association de consommateurs Campaign for Safe Cosmetics nous indique la présence de deux rouges à lèvres français (fabriqués par l’Oréal) dans le top 5 des rouges à lèvres les plus pollués au plomb ! (1- marque Maybelline « Color Sensational 125 Pétale rose » à 7,19 ppm de plomb et 2- L’Oréal « Colour Riche 410 Volcanique » à 7,00 ppm ). Les 3 autres (en dessous de 5 ppm) sont des marques Nars et Cover girl. La prochaine analyse sera publiée en Mai.

En 4 ans, au lieu de diminuer, le taux de plomb a bel et bien augmenté (voir plus que doublé) dans les cosmétiques issus de la pétrochimie. Certes ce n’est pas une substance ajoutée volontairement mais une impureté plutôt dérangeante. Et ce n’est pas une histoire de prix. Puisque le rouge à lèvres le moins cher parmi ceux testés présente le taux de plomb le plus bas.


Le plomb impacte la santé

Ce métal lourd s’accumule dans l’organisme, en se fixant sur les os. En tant que neurotoxique il perturbe le comportement et les acquisitions. Aussi, il est important de prévenir l’exposition au plomb chez les femmes allaitantes ou enceintes. En effet, le plomb traverse le placenta pour atteindre le cerveau du fœtus et en modifier le développement. Certaines études dénoncent l’impact du plomb dans des fausses couches, et dans troubles hormonaux (perturbateur endocrinien qui entraine une baisse de la fertilité, une puberté décalée, …), cf mon article de 2007 du plomb dans les rouges à lèvres. Bref ne laissons pas les enfants jouer avec des rouges à lèvres non bio !

Il faut savoir que le plomb a été retrouvé dans 100% des produits testés. De plus, 95% des rouges à lèvres la teneur en plomb dépassait le seuil de sécurité autorisé pour les bonbons.

Voilà les résultats des tests 2007 :

net voilà les résultats des derniers tests 2012 : le taux de plomb a augmenté !

Source : http://safecosmetics.org/ et le rapport FDA http://www.fda.gov/cosmetics/

Comment bien choisir son stick à lèvres ?