10 conseils pour faire des économies d’énergie

20 septembre 2017
Auteur: aboneobio

10 conseils pour faire des économies d’énergie

Pour protéger l’environnement et soulager son porte-monnaie, Abonéobio vous donne quelques astuces toutes simples pour faire des économies d’énergie. 

1. Utiliser des multiprises

Une mauvaise habitude à chasser immédiatement : mettre en veille sa télévision, son ordinateur… Bien sûr, cela consomme moins qu’allumé, mais cela consomme quand même ! Pour éteindre facilement et rapidement plusieurs appareils en même temps (comme la télévision, la box, le lecteur dvd…) il est recommandé d’utiliser des multiprises à interrupteur. Ainsi, il suffit de couper la multiprise pour couper le courant à tous les équipements d’un coup. Économie garantie !

2. Laver à basse température

Généralement, les vêtements d’adultes ne sont pas très sales quand on les glisse dans la machine à laver. Il n’est donc pas nécessairement utile de lancer un cycle à haute température.

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), un lavage à 30°C est deux fois moins énergivores qu’un lavage à 60°C, et trois fois moins qu’à 90°C ! Pourquoi ? Tout simplement parce que l’énergie utilisée par une machine à laver sert principalement à chauffer l’eau.

Par ailleurs, de très nombreuses lessives sont aujourd’hui très performantes à basse température, comme c’est le cas pour la Lessive Liquide Etamine du lys au lavandin.

3. Ne pas oublier le frigo

Le frigo est un équipement incontournable dans une maison, qui consomme énormément. Alors pour éviter au maximum les dépenses inutiles, quelques règles s’imposent : ne pas placer le réfrigérateur près d’une source de chaleur (comme le four ou une fenêtre ensoleillée), ne pas l’ouvrir à répétition ou le laisser ouvert trop longtemps, ne pas y placer de plats chauds…

Par ailleurs, il est important de dégivrer régulièrement la partie congélation. En effet, si la couche de givre est trop épaisse, votre appareil utilisera plus d’énergie pour maintenir le froid.

Certains produits, comme le Frig’Odeurs, contenant du charbon actif auront l’avantage d’absorber l’humidité de votre réfrigérateur tout en absorbant aussi les mauvaises odeurs. Un 2 en 1 qui n’apportera que des avantages !

4. Tous à la douche

Une douche consomme moins d'eau qu'un bain.

C’est bien connu, et cela coule de source : une douche consommera moins d’eau qu’un bain. Alors tous à la douche ! Et pour encore plus d’économies, on installe un système stop douche, qui permet de couper l’eau temporairement tout en la conservant à la bonne température. Idéal le temps de se savonner !

Et pour ceux qui ont tendance à oublier le temps, pourquoi ne pas investir dans un pommeau de douche intelligent ? Ce dernier change de couleur selon la consommation d’eau. Pratique !

5. Nettoyer à l’eau de pluie

Dans nos pays occidentaux, les logements sont raccordés à l’eau potable. L’eau du robinet de la cuisine sera potable, celle de la douche aussi, et même celle des toilettes ! Pourtant, il n’est pas vraiment utile qu’elle le soit systématiquement… Pour ne pas gâcher de l’eau inutilement, il est intéressant de récupérer l’eau de pluie, grâce à un récupérateur ou plus simplement des seaux ou une poubelle placés dehors. Cette eau de pluie pourra servir à arroser les plantes, mais aussi à nettoyer le sol, les meubles de jardin…

6. Bien gérer la température de son intérieur

Pour être en bonne santé, il est recommandé de ne pas surchauffer son intérieur. Une température de 19 degrés dans les pièces à vivre, et 18 degrés dans les chambres, suffisent. Baisser son chauffage d’un seul petit degré peut vous permettre d’économiser 7 % d’énergie. Quand on sait que pour cela il suffit de mettre un pull, ou de prévoir un plaid près du canapé…

Sans oublier que l’on peut baisser son chauffage la nuit, mais en aucun cas l’éteindre. En effet, avec cette dernière option la pièce va, en toute logique, se refroidir, mais quand le chauffage sera rallumé, il devra fonctionner encore plus fort pour la réchauffer.

Pour vous faciliter la vie, il vous est possible d’installer un thermostat qui ajustera la température des radiateurs en fonction de votre présence à la maison.

7. Ne pas déclencher l’eau chaude

Laisser votre mitigeur sur la position eau froide ? Cela paraît tout bête, mais ça ne l’est pas du tout. En effet, dès que vous tirez de l’eau, si le mitigeur est sur la position eau chaude cela va déclencher la chaudière, ou le chauffe-eau, donc cela va consommer de l’énergie. Et bien souvent, quand on se lave les mains, on a terminé bien avant que l’eau ne devienne chaude !

Autre solution : se laver les mains sans eau. Et oui, cela est possible avec le gel hydroalcoolique de Coslys. On peut aussi le laisser sur le réservoir des toilettes si on ne dispose pas de lave-mains.

8. Mettre une bouteille d’eau dans le réservoir des toilettes

De nombreuses économies sont également possible dans les toilettes. Si, si… En moyenne, une chasse d’eau représente 9 litres d’eau. Si on considère qu’une personne va aux toilettes en moyenne quatre fois par jour, cela monte donc à 36 litres d’eau par jour et par personne !

Si vous n’avez pas les moyens d’installer une chasse d’eau double, pour tirer une petite ou grande chasse selon l’usage que vous venez de faire des toilettes, il existe une alternative toute simple : ne pas tirer la chasse.

Après un simple pipi, est-ce vraiment utile finalement ? Cela ne peut-il pas attendre le prochain usager ?

Si cela vous pose un problème d’hygiène, vous pouvez également placer une bouteille dans le réservoir des toilettes. Ainsi, au lieu des 9 litres habituels, le remplissage sera amputé du volume de la bouteille.

9. Veiller aux fuites d’eau

C’est la phobie de tous les foyers : une fuite indétectée qui va peser lourd sur la facture d’eau ! Comment savoir s’il y a une fuite d’eau chez vous ?

Avant de vous coucher, fermer votre arrivée d’eau, puis relever l’index de consommation sur le compteur. Le lendemain matin en vous réveillant, allez vérifier l’index. Si une différence est constatée, c’est qu’il y a une fuite ! Ne reste plus qu’à trouver où.

10. Choisir les bonnes ampoules

Ampoule basse consommation - économie d'énergie

Halogènes, luminescentes, incandescentes, à LED… Il existe tellement de sortes d’ampoules qu’on peut facilement s’y perdre ! Une chose à retenir : un lampadaire halogène peut consommer autant qu’un lave-linge. Vous comprendrez donc qu’on évitera les ampoules halogènes ! Mieux vaut leur préférer les ampoules basse consommation, aussi appelées fluocompactes, qui durent en moyenne huit fois plus longtemps qu’une ampoule classique ! Si elles sont plus chères à l’achat, leur durée de vie et leur faible consommation les rendent, à long terme, plus économes.

Plus économe que les fluocompactes, les ampoules LED sont néanmoins à réserver aux éclairages d’ambiances pour leur éclairage plus diffus que directif.

Si vous avez besoin de vous sentir soutenu et encouragé dans cette démarche, alors pourquoi ne pas rejoindre le Défi Famille à énergie positive ? Plus de 37 000 familles ont déjà participé. Abonéobio a testé pour vous, c’est ludique, motivant bref une belle expérience à laquelle toute la famille peut participer !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Back to Top