Comment sauver les abeilles ?

Auteur: aboneobio

Depuis les débuts des années 90, la population d’abeilles mondiale est en déclin. La France n’est pas épargnée par ce phénomène. Chacun peut lutter à son niveau pour sauver les abeilles.

abeille butinant une fleur

Pourquoi les abeilles sont-elles menacées ?

Les animaux sont bien souvent un curseur quant à la bonne santé de notre planète. Les abeilles ne font pas exception à cette règle. Ces insectes sont victimes du syndrome d’effondrement des colonies, ou CCD (Colony Collapse Disorder en anglais). En bref, elles sont en train de disparaître. En 2014, certaines régions françaises ont déploré la perte de 50 % de leur production de miel, voire même la totalité.

Parmi les facteurs de cette catastrophe, la pollution et surtout les pesticides. Un groupe de scientifiques a mené une série d’études sur les pesticides systémiques. Ces produits chimiques pénètrent dans la sève de la plante en préventif. Tout insecte ou parasite qui y goûte en ingère par la même occasion.

Surnommés « tueurs d’abeilles », les néonicotinoïdes sont parmi les pesticides systémiques les plus nocifs pour les abeilles. Depuis avril dernier, les États membres de l’Union Européenne ont adopté une proposition de la Commission européenne visant à interdire l’usage de trois de ces insecticides sur toutes les cultures en plein air.

Pourquoi est-il important de sauver les abeilles ?

Avec leur rôle pollinisateur, les abeilles ont une importance capitale pour notre environnement. On estime que si les abeilles disparaissaient, l’Homme n’aurait plus quatre années à vivre… Ce n’est pas peu dire !

En pollinisant les fleurs, les abeilles garantissent la reproduction d’environ 80 % des fleurs, et 75 % de cultures. D’ailleurs, le rôle des abeilles en agriculture pèserait pour près de 153 milliards de dollars.

Il est donc aisé de comprendre que la disparition des abeilles engendrerait une disparition conséquente d’espèces végétales. Qui entraîneraient elles-mêmes la disparition d’autres insectes… Toute la biodiversité serait impactée. Et, à la fin de la chaîne, l’espèce humaine.

Comment sauver les abeilles ?

En attendant d’autres prises de position des gouvernements, chaque citoyen peut, à son échelle, participer à la sauvegarde des abeilles.

La première chose à mettre en œuvre est de bannir les pesticides et autres herbicides de son jardin. On l’a compris, ils sont néfastes pour les abeilles, mais aussi les autres insectes et ne sont pas forcément sans conséquence sur votre santé. La preuve avec le scandale concernant le glyphosate.

dahliaEnsuite, enrichissez votre balcon ou votre jardin de plantes dont raffolent les abeilles. Notamment les plantes dites « mellifères », qui permettent de couvrir les besoins alimentaires des insectes butineurs. De nombreuses plantes sont conseillées, comme les dahlias, les crocus, la lavande, les roses trémières, les coquelicots mais aussi le persil, le romarin, la sauge, le thym, la bourrache…

Une fois les abeilles nourris, il est bon de leur fournir un petit point d’eau pour qu’elles s’abreuvent. Optez pour un bassin peu profond, comme les bassins à oiseaux (qui feront d’autres heureux par la même occasion).  N’oubliez pas non plus de leur fournir un abri, comme un hôtel à insectes.

Envie de s’impliquer encore plus ? Il est aujourd’hui possible de parrainer une ruche avec « Un toit pour les abeilles » à partir de 8 euros par mois. Un petit investissement qui peut faire toute la différence et qui permet de soutenir les apiculteurs de votre région.

Lire aussi sur Abonéobio :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *