Résidus de pesticides dans les fruits et légumes

Auteur: aboneobio

Générations futures vient de publier une étude sur la présence de résidus de pesticides dans les fruits et légumes vendus en France. Ce rapport qui intègre des données de la DGCCRF sur 6 années permet encore une fois de rappeler que consommer bio évite de prendre des risques pour notre santé.

fruits et legumes

Sur quoi se base cette étude sur les résidus de pesticides?

Cette étude prend en compte les fruits et légumes vendus et consommés en France entre 2012 et 2017. Inutile de parler de ce qui se passe aux États-Unis ou en Europe. Ce qui nous intéresse ici c’est ce que nos enfants mangent à la cantine ou ce que notre famille a au quotidien dans son assiette. Les données ne prennent en compte que des fruits et légumes présentant minimum 30 échantillons analysés pendant cette période de 6 ans. Ainsi 18 fruits et 32 légumes sont présentés dans cette étude qui s’appuie sur des données de la DGCCRF dont le rôle est d’informer de façon loyale les consommateurs et de contribuer ainsi  à donner confiance dans l’acte d’achat.

Avec en moyenne 71% de fruits et 43% de légumes non bio consommés en France qui contiennent des résidus de pesticides, il est bon de rappeler les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique: « Privilégier des fruits et légumes cultivés selon des modes de production diminuant l’exposition aux pesticides… »

Quels sont les fruits et légumes à risque?

En attendant la transparence totale sur les pesticides utilisés dans la culture et le stockage des fruits, légumes et céréales restons bien vigilant sur cette nouvelle tendance que l’on retrouve en grande distribution des produits « sans résidus de pesticides ». En effet cela ne garanti pas une absence d’utilisation de pesticides mais seulement une absence de résidus au dessus du seuil  de10 µg/kg.

Pourcentage d’échantillons ayant des résidus de pesticides quantifiés sur 6 ans.

Tout d’abord parmi les 18 fruits analysés, on constate une moyenne de 71.9% d’échantillons ayant des résidus de pesticides. Ce qui est nettement supérieur à la moyenne des légumes qui est de 41.3%.

Cerises (89%), clémentines/mandarines (88.1%), raisins (87.3%), pamplemousse/pomelos (86.3%), nectarines/pêches (83%), fraises (82.9%) ont des résidus très (trop) régulièrement. Il est à noté que l’Ananas qui est à 85.9% est quand à lui de loin le premier fruit ayant en plus un pourcentage d’échantillons avec un dépassement de la Limite Maximale en Résidus (LMR) et de loin avec 9.6%.

Pour ce qui est des légumes, Céleri branche (84.9%), céleri rave (82.5%), herbes fraîches (69.3%), endives (67.2%) et laitue (66.5%) sont les 5 légumes qu’il faut préférer soit du jardin sans pesticides, soit venant d’un producteur bio et de préférence locale.

Il est intéressant de voir les résultats complets de cette étude de Générations Futures.  Elle vient une nouvelle fois confirmer l’urgence de ne plus utiliser de pesticides. Et notamment le glyphosate, toujours autorisé en France en cette année 2019. Pourtant il est reconnu comme un cancérigène probable pour l’homme par le centre international de recherche sur le cancer.

A lire sur Aboneobio

Perturbateur endocrinien: Où le trouve-t-on?

Protections périodiques: l’urgence d’une règlementation spécifique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *